Aller au menu Aller au contenu
Entreprise et innovation

Savoir agir
dans un monde complexe

Entreprise et innovation
Entreprise et innovation

> Entreprise > Contact

Nouveau @ GI-Nova : prototypage rapide via fusion de matériaux par flux d'électrons

Publié le 17 septembre 2012
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Cette technologie particulièrement innovante est encore peu répandue. Première de ce type en milieu académique en France, c'est la 3ème machine en France tous secteurs confondus. L'acquisition de cet outil, d'une valeur de 850K€, est le fruit d'un partenariat entre le labex CENAM - principale source de financement de cet équipement, Grenoble INP et l'AIP PRIMECA DS.

Fusion de matériaux par faisceau d'électrons

Outil de prototypage et de production en petite série, cette machine répond aux principes d'éco-fabrication, notamment en termes de réduction des déchets. Elle permet de construire une pièce en ajoutant de la matière (poudre métallique) par couches successives fusionnées sélectivement par un faisceau d'électrons. Les électrons lancés à forte vitesse possèdent une énergie cinétique importante qui sera transférée en grande partie à la pièce au moment de l'impact, générant ainsi suffisamment de chaleur à la matière pour provoquer la fonte puis la fusion des matériaux. Ce procédé évite ainsi les déchets que l'on obtient inévitablement avec des technologies d'usinage plus classiques. Elle permet d'obtenir des formes complexes et architecturées.

Une technologie qui révolutionne les méthodes de conception

Cette technologie révolutionne les méthodes de conception des pièces. Les règles de conception qui s'appliquaient jusqu'alors vont être amenées à évoluer en intégrant les capacités de cette technologie. Ce sera un des objectifs  futurs des équipes de recherche du laboratoire G-SCOP.

Cette technologie autorise la réalisation de matériaux « sur mesure », architecturés, répondant à des cahiers des charges de plus en plus complexes que des matériaux classiques ne sauraient satisfaire. Cette problématique est au cœur du labex CEMAM en général et du laboratoire SIMAP (laboratoire de Science et Ingénierie des Matériaux et Procédés) en particulier. C'est dans ce contexte que les deux laboratoires  G-SCOP et SIMAP viennent de lancer une collaboration couplant de façon étroite les aspects procédés et propriétés des matériaux liés à l'EBM.

Par la suite la plateforme envisage des contrats de valorisation industrielle avec des entreprises des secteurs aéronautique, aérospatiale et médical, actuellement principaux utilisateurs de cette technologie. Les secteurs des transports, de l'énergie, de la chimie ou encore de la pétrochimie sont également des domaines dans lesquels ce procédé prend tout son sens.

Pour aller plus loin

A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

mise à jour le 30 octobre 2012

Grenoble INP Institut d'ingénierie Univ. Grenoble Alpes