Aller au menu Aller au contenu
Sportez-vous bien !

Savoir agir
dans un monde complexe

Sportez-vous bien !

> Sport

21ème édition du Raid Grenoble INP : un parcours magnifique mais exigeant

Publié le 20 mai 2016
A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo
Communiqué

Le Raid Grenoble INP s’est déroulé́ le week-end du 7 et 8 mai entre St-Jean-en-Royans et Sassenage. Au départ cette année 28 équipes de 5 concurrents, dont 2 équipes handi-valides. Parmi les activités exclusives proposées sur cette 21ème édition, spéléologie, course d’orientation, relais en handbike (activité handisportive), mini-golf, et un départ de nuit en trail.

raidgrenobleinp_1452698769576-jpg.jpg

raidgrenobleinp_1452698769576-jpg.jpg

Après le Prologue du 26 mars dernier, les meilleures équipes ont pu se qualifier pour le Raid. 26 équipes ont ainsi été retenues, dont 2  handi-valides. Elles ont pu prendre le départ samedi matin à St-Jean-en-Royans pour un parcours de 2 jours à travers le Vercors. Le classement se fait par points : les équipes doivent gagner le plus de points possible grâce aux activités, tout en respectant le temps imparti.

Tout commence le samedi matin à 8h, lorsque la première adjointe au maire de St-Jean-en Royans, Danielle Bouvier donne le départ. Les concurrents partent alors en trail pour affronter la première difficulté du jour : la montée jusqu’au col de l’Écharasson. En cours de montée, les concurrents ont récupéré leur VTT pour poursuivre jusqu’à Lente, premier lieu important du J1. Un ravitaillement les attendait, ainsi que plusieurs activités surprises, comme le mini-golf, très apprécié, et le run&bike (activité où une partie de l’équipe court, tandis que l’autre est en VTT). Après Lente, la stratégie s’invite, puisque le parcours se sépare en deux chemins : une boucle longue et relativement technique, rapportant beaucoup de points, et une boucle plus courte et plus accessible pour les équipes les moins à l’aise, mais aussi moins valorisée. La grande boucle passait par Font d’Urle et permettait aux équipes de faire les activités de trail et de VTT orientation (système de balises à retrouver et à associer à une photo parmi celles proposées par l’organisation dans une zone délimitée). Sur ce chemin se trouvait également l’activité de la Fondation Partenariale Grenoble INP : la spéléologie. La petite boucle offrait quant à elle une course d’orientation au Col de Carri.



Les deux boucles se rejoignaient à la Chapelle-en-Vercors, où les concurrents ont pu se ravitailler et participer à une course d’orientation dans la ville. Après cela, une dernière portion de VTT le long des crêtes surplombant la Chapelle-en-Vercors, puis un dernier effort en trail permettent aux équipes de rejoindre la ville étape : St-Laurent-en-Royans, très proche géographiquement de la ville départ.

Cette première journée de course s’est terminée plus tard que prévue. L’organisation avait été un peu optimiste…


La deuxième journée sera particulièrement longue et difficile, puisqu’elle commence avec un départ de nuit, à 5h du matin, de St-Laurent-en-Royans ! Les équipes partent alors en trail pour l’épreuve des 15 km de la Fondation Partenariale Grenoble INP. Il s’agit d’un trail particulièrement exigeant, d’autant plus qu’un kilomètre vertical faisant l’objet d’un classement spécifique attend les concurrents à la fin de l’épreuve.

Une fois le trail passé, les équipes repartent en VTT, passant par le col de Romeyère et le pas de Pertuson pour rejoindre Autrans, lieu important du J2. Un ravitaillement conséquent permet à tous de manger et de se reposer, puis de nombreuses activités sont proposées : une course d’orientation, un run&bike et un quizz sportif. Egalement au programme l’activité handi-sportive : le relais en handbike, dont le but est de sensibiliser les concurrents à la pratique du handisport. Cette année, le Raid a encore accueilli deux équipes « Handiraid », déjà présentes l’année dernière. Ces équipes sont composées de concurrents en situation de handicap associés à des coéquipiers valides.
Un dernier effort permet de passer l’ultime montée en VTT vers Engins, puis de redescendre en trail vers Sassenage, où l’arrivée se tient au stade Jean Julien.
 

Ce deuxième jour, très éprouvant physiquement et très long, a contraint l’organisation à mettre plusieurs équipes hors course. Cependant 14 équipes ont pu terminer le parcours dans les temps.

Les Pyr’Team ont pris la 1ère place des classements général et actif, devant les Dahus et les Magicrème, respectivement 2ème et 3ème. Les O’raid’Go ont quant à eux pris la tête du classement étudiant, devant les RaidAss et les Just Raid It. L’équipe Elo et les garçons a remporté le kilomètre vertical de la Fondation Partenariale Grenoble INP, tandis que les DiaraiD ont remporté le prix du fair-play.
Malgré les difficultés rencontrées sur le parcours, jugé particulièrement difficile, l’ambiance était au rendez-vous, et l’équipe organisatrice remercie l’ensemble des participants pour leur enthousiasme et leur bonne humeur.

Bravo à tous !



Chiffres clés de la 21ème édition :
  • 140 participants
  • 28 équipes
  • 5 disciplines
 
Pour plus d’information :


A+Augmenter la taille du texteA-Réduire la taille du texteImprimer le documentTélécharger au format PDFEnvoyer cette page par mail Partagez cet article Facebook Twitter Linked In Google+ Viadeo

Rédigé par Marie Glorion

mise à jour le 17 septembre 2016

Université Grenoble Alpes